Accueil | Blog | QNE ? Mais QNE-ce que c’est ?

QNE ? Mais QNE-ce que c’est ?

Vous devriez rapidement vous familiariser avec cet acronyme, parce que depuis le 1er janvier 2021, les bâtiments Quasiment Neutres en Énergie (QNE) sont la norme dans toute l’Europe. L’idée de base ? Des bâtiments peu énergivores et qui obtiennent l'énergie encore nécessaire à partir de sources d'énergie verte.

Nous savons tous que notre infrastructure collective n'est pas vraiment efficace sur le plan énergétique. Beaucoup de choses ont été construites dans le passé, parfois en dépit du bon sens. Une opération d'amélioration est donc nécessaire, à commencer par la construction de nouvelles habitations quasiment neutres en énergie.

Chaque nouvelle habitation ? Oui, aussi bien à Bruxelles qu’en Wallonie et en Flandre.  

C’est réaliste ? Ça, c’est une autre affaire … Bruxelles est une ville-région, avec beaucoup de bâtiments anciens qui consomment énormément d'énergie. Une rénovation en profondeur sera donc nécessaire, alors que la croissance démographique rapide constitue un défi supplémentaire. Il n'y a pas beaucoup d'opportunités d'énergies renouvelables dans une métropole. À Bruxelles, on parle de la norme NZEB et de « la norme passive », qui a été introduite en 2015.

Wallonie : Soyons Q-ZEN !

En Wallonie, le logement QNE a un autre nom : Quasi-Zéro Énergie ou Q-ZEN. Dans la partie sud du pays, les critères sont un peu différents. À partir de 2021, les nouvelles constructions wallonnes (ou les rénovations profondes) doivent remplir sept conditions essentielles :

1. Le niveau E doit être inférieur ou égal à E45

Le niveau E est une mesure des performances énergétiques d'un bâtiment, prenant en compte l'isolation, l'orientation, le chauffage et la ventilation. Plus le score E est faible, moins vous consommez d'énergie.

Vous – un spécialiste en la matière – obtenez le niveau E en introduisant dans un logiciel l'isolation thermique, l'étanchéité à l'air, la compacité, l'orientation, l'ensoleillement, les pertes délibérées par ventilation et les installations fixes (pour le chauffage, l'eau chaude, la ventilation, le refroidissement et l'éclairage).

2. Le niveau K doit être inférieur ou égal à K35

Le niveau K représente l'efficacité énergétique d'un bâtiment. Il est calculé sur la base des valeurs U des différentes parties structurelles (mur, sol, toit, fenêtre, …). Pour être efficace sur le plan énergétique, il est essentiel de maintenir l'énergie produite dans « l’enveloppe » du bâtiment. Si la chaleur s'échappe littéralement par les murs, le toit et les fenêtres, vous n'aurez évidemment pas de bons résultats.

Bref, mieux un bâtiment est isolé, plus le niveau K est bas. 

3. Les éléments constructifs doivent satisfaire aux valeurs U

La valeur U (exprimée en W/m²K) est le coefficient de conductivité thermique d’une partie structurelle. Elle exprime la quantité de chaleur perdue par seconde et par mètre carré si la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur est de 1 °C.

En fonction de l'épaisseur et du matériau, chaque partie de « l’enveloppe » reçoit une valeur U. Il peut s'agir, par exemple, de maximum 0,24 W/m²K pour les toits, les murs extérieurs et les sols. Ou de 2 W/m²K pour les portes et portails. Si toutes les valeurs sont respectées, votre habitation QNE utilise au mieux l'énergie produite. 

4. L'énergie nette requise pour le chauffage est égale ou inférieure à 85 kWh/m²

5. Le risque de surchauffe est réduit

Dans les habitations Q-ZEN, cela se traduit concrètement par un indicateur de surchauffe inférieur à 6.500 Kh. En d'autres termes, une maison extrêmement bien isolée, avec un faible niveau K et une valeur U peu élevée, se transforme en une serre potentielle pendant l'été.

Résultat : un système de climatisation – généralement énergivore – devient nécessaire. La clé, c'est l’équilibre. 

6. Les installations de ventilation sont obligatoires et conformes aux normes

Une unité résidentielle Q-ZEN doit disposer d'installations de ventilation, conformément à l'annexe IX de l'arrêté du 19 novembre 2010 sur l'énergie.

7. L'énergie renouvelable est encouragée

Il existe un certain nombre de possibilités, qui peuvent également être combinées. Nous nous tournons alors vers les chaudières solaires, installations photovoltaïques, pompes à chaleur ou installations de biomasse, mais aussi, par exemple, vers un raccordement à un réseau de chauffage ou de refroidissement urbain produit à 45 % au moins à partir de sources d'énergie renouvelables.

Serons-nous tous QNE dans le futur ?

De préférence oui. Quoi qu’il en soit, les nouveaux projets de construction à partir de 2021 seront tous QNE et donc bâtis selon les exigences exposées ci-dessus. Les rénovations dites « énergétiques » – visant donc à rendre le bâtiment plus performant sur le plan énergétique – sont également soumises à ces exigences si vous souhaitez obtenir un permis d'urbanisme.

Cela présente donc de très nombreux avantages.

Une maison quasiment neutre en énergie n'est pas une maison ouverte aux quatre vents. Elle est donc plus confortable à presque tous les niveaux. Et cette neutralité énergétique, vous la sentez aussi directement dans votre portefeuille. Si l’énergie est déjà chère à l’heure actuelle, elle le sera vraisemblablement encore plus dans le futur. Le point 7 (6 en Flandre) de la liste vous permet de vous affranchir peu à peu des combustibles fossiles, ce qui est une bonne chose. Encore une fois pour votre portefeuille, mais aussi pour le climat et l'avenir de notre planète et de notre société.

Qui, après avoir lu cet article, pense « OK, on y va » a beaucoup d'ambition ou sait précisément ce qu’il fait. Mais la plupart des gens se rendent compte qu’une construction QNE est un travail de spécialiste. Soyez donc bien informés et faites-vous aider par des personnes ayant les bonnes connaissances.

Si vous voulez découvrir les plus de 200 nouveaux biens neufs actuellement disponibles dans le portefeuille des agents immobiliers ERA, jetez un œil à notre offre de biens neufs ERA ou consultez notre Magazine ERA Biens Neufs.
Bonne lecture !

Flandre : Bonjour ! 
En Flandre, l’habitation QNE s’appelle BEN (pour « bijna-energieneutraal”) et depuis début janvier, 6 critères déterminent si un logement satisfait à la norme BEN.

  1. Le niveau E : inférieur ou égal à E30
  2. Le niveau S : inférieur ou égal à S31 – et bientôt 28
  3. Les éléments constructifs doivent satisfaire à la valeur U
  4. Limiter le risque de surchauffe. L’indicateur de surchauffe doit être inférieur à 6.500 Kh
  5. Installations de ventilation obligatoires
  6. Part minimale d'énergie renouvelable

Ce bien ne serait-il pas pour vous ?