Accueil | Blog | Aérer et ventiler : important pour le corps et l’esprit

Aérer et ventiler : important pour le corps et l’esprit

Nous pouvons vivre quelques jours sans manger. Parfois même jusqu’à trois semaines. S’il manque d’eau, un homme aura de très sérieux problèmes au bout de trois jours. Mais sans air, c’est tout simplement une question de minutes. Eh oui, l’être humain a besoin d’air pour vivre. Frais si possible.

Nous pouvons vivre quelques jours sans manger. Parfois même jusqu’à trois semaines. S’il manque d’eau, un homme aura de très sérieux problèmes au bout de trois jours. Mais sans air, c’est tout simplement une question de minutes. Eh oui, l’être humain a besoin d’air pour vivre. Frais si possible.

À l'intérieur de la maison, on parle de l'environnement intérieur. Dehors, il y a l'air extérieur. Cela semble parfaitement logique, mais il existe une interaction importante entre les deux. Ce n’est pas pour rien que les pompiers recommandent parfois de garder les fenêtres et les portes fermées. L'air extérieur entre difficilement dans l’habitation alors que l’air intérieur n’en sort pas immédiatement. C’est la raison pour laquelle quelque chose d’apparemment aussi anodin que d’allumer un poêle peut avoir des conséquences qu’il ne faut pas négliger. Surtout en ce qui concerne la qualité de l'air à l’intérieur de la maison.

Qu’est-ce que ventiler ? Et qu’est-ce qu’aérer ?

Lorsque vous ventilez, vous rafraîchissez l'air présent en permanence. Vous évacuez l’air vicié et vous le remplacez par un air extérieur plus pur. En revanche, lorsque vous aérez, vous ouvrez grand les portes et les fenêtres et vous créez un flux d'air temporaire, plus court mais important. 
Deux habitudes tout aussi importantes lorsque l’on veut vivre dans un intérieur sain.

Pourquoi ventiler et aérer ? 

L'environnement intérieur - l'air à l’intérieur de la maison - est influencé par de nombreux facteurs. Dont le moindre n’est pas les occupants eux-mêmes. L'oxygène que nous respirons quitte notre corps sous forme de dioxyde de carbone. 
La preuve ? Au niveau de la mer – comme par hasard, là où les gens vont se ‘vider la tête’ et respirer un bon bol d’air frais –, la teneur en dioxyde de carbone (en pourcentage du volume) est de 0,039%. Dans un espace de travail mal aéré et occupé, ce pourcentage s’élève à 1%. Vous comprenez pourquoi il peut vous arriver de rentrer le soir avec les idées un peu embrouillées… 

La concentration que nous considérons comme le maximum acceptable (valeur MAC) est de 0,5%, et il est important de savoir que ce n’est pas « nous » qui inventons cela. Les scientifiques et de nombreuses études constituent la base de la valeur MAC pour le dioxyde de carbone, définie comme « la concentration maximale d'une substance dans l'air du lieu de travail qui n'a pas d'effet nocif sur la santé en cas d'inhalation ».

Ce n’est pas la seule raison pour laquelle vous aérez et ventilez une maison : acariens, moisissures, odeurs… sont autant de choses qui apparaissent dans des pièces mal ventilées ou insuffisamment aérées. Tout le monde connaît l'odeur d'un chien mouillé, et vous devez savoir que notre nez et notre cerveau ont la capacité de s'adapter assez rapidement. Donc, le fait de ne pas sentir une chose ne signifie pas qu'elle n'est plus là.

Comment ventiler et aérer au mieux ?

D'abord et surtout, il semble évident que vous n’allez pas chauffer à 25 degrés puis ouvrir les portes et les fenêtres pendant une demi-heure. Pour autant, il est important de laisser une certaine continuité dans le système.

L'aération n'aide qu'environ une demi-heure, après quoi l'humidité et les odeurs reprennent le dessus. Les ouvertures de ventilation, les grilles de ventilation et un système de ventilation sont donc vos principaux alliés pour avoir des flux d'air constants dans la maison. Vous aérez une pièce surtout quand c’est nécessaire : après la douche, après avoir cuisiné, après avoir effectué des travaux de peinture ou pendant la journée dans la chambre à coucher. La ventilation et l’aération doivent être un réflexe naturel, une bonne habitude qui se poursuit également en hiver. Si nécessaire, éteignez le chauffage (inutile de chauffer dehors) et fermez les portes ou fenêtres un peu plus vite.

Ce bien ne serait-il pas pour vous ?