Accueil | Blog | Question à un expert : puis-je bénéficier du petit chômage lorsque je déménage ?

Question à un expert : puis-je bénéficier du petit chômage lorsque je déménage ?

Vous déménagez en semaine alors que vous devriez normalement aller travailler ? Vous aimeriez peut-être avoir une journée de libre pour tout régler. Mais devez-vous prendre congé pour cela ? Ou avez-vous droit au petit chômage ? Nous avons posé la question à Maître Jan Roodhooft, avocat.

Un petit chômage… ou pas ?

Lors de certains événements bien définis, un travailleur peut être dispensé de travailler tout en conservant son salaire. C’est par exemple le cas lors d’un mariage, du décès de membres de la famille proche, etc. La loi définit quels sont ces événements et la durée du maintien du salaire avec dispense de travail. Un déménagement ne fait pas partie de ces événements qui donnent droit au petit chômage.

La seule exception à cette règle survient lorsque l’entreprise (ou le secteur) dans laquelle vous travaillez a prévu une disposition différente. Regardez donc si c’est votre cas et dans l’affirmative, si cette disposition dérogatoire vous donne bien droit au petit chômage.

Prendre un ou plusieurs jours de congé

Difficile de s’absenter du travail sans rien dire. Si vous n’avez pas droit au petit chômage pour votre déménagement, vous pouvez demander à votre employeur de prendre des congés. S’il ne vous reste plus de jours de congés, demandez à votre employeur qu'il vous accorde un congé sans solde.

Planifiez votre déménagement longtemps à l’avance. De cette manière, vous avez la certitude d’avoir votre jour de congé. Et ne sous-estimez surtout pas le boulot préalable. L’emballage est souvent le travail le plus fastidieux.

Ce bien ne serait-il pas pour vous ?