Accueil | Blog | La vie après le confinement : acheter ou ne pas acheter ?

La vie après le confinement : acheter ou ne pas acheter ?

Maintenant que le déconfinement commence progressivement, certains potentiels acquéreurs se demandent si c'est le bon moment pour acheter ou vendre une maison.

Envisagez-vous toujours l’achat d’une habitation au cours de la prochaine année ?

Selon notre enquête immobilière ERA effectuée auprès de 1.200 potentiels acheteurs de maisons wallons et bruxellois, 11 % d'entre eux ont décidé d’abandonner leur recherche. Un des facteurs qui explique ce chiffre serait, selon une personne sur trois (35%), l'incertitude sur les prix de l'immobilier.

"Pour l'instant, nous ne remarquons pas vraiment cela dans nos bureaux, parce que nous rattrapons le retard pris du à l’arrêt de l’activité. Il y a des milliers de potentiels acheteurs de logements qui ont dû attendre deux mois et qui veulent immédiatement repartir à la recherche d'une maison. Ce qui nous a également frappé dans l'enquête: un potentiel acheteur de biens sur six qui veut arrêter sa recherche d’une nouvelle propriété donne une raison non financière pour cela. 17 % ne veut après tout pas quitter son domicile actuel, car ils ont découvert des avantages évidents à leur logement pendant le confinement : jardin, piscine, salle de séjour spacieuse, ... Nous sommes désormais très attachés à ces éléments.” 
Johan Krijgsman, CEO van ERA Belgium

 

Envisagez-vous toujours de vendre votre/(l’une de) vos habitation(s) à l’heure actuelle ?

Du côté des vendeurs, on observe une tendance similaire. Plus d’un quart (27,8%) des Wallons et Bruxellois qui voulaient vendre leur maison avant le confinement, ne veulent plus le faire maintenant. Cependant : plus de la moitié d'entre eux indiquent quand même que la vente de leur maison est maintenant "en pause", pour voir d'abord quel sera l'effet sur les prix de l'immobilier.

Ce bien ne serait-il pas pour vous ?