Accueil | Blog | Fiscalité immobilière ? Même pas peur !

Fiscalité immobilière ? Même pas peur !

Vous allez bientôt acheter votre première habitation ? Dans ce cas, les aspects fiscaux vous effraient peut-être un peu… Mais ne vous faites pas de souci : ERA est allé interroger un conseiller fiscal pour vous aider à y voir plus clair.

Fiscalité immobilière? Même pas peur !

Acheter une habitation ? Les questions les plus fréquemment posées.

Qui veut acheter une maison ou un appartement a intérêt à disposer d’un budget de base. Mais de quels coûts faut-il tenir compte ?

Lorsque l’on achète une maison, il est en effet préférable de disposer à l’avance d’une partie du budget. Ce montant sert essentiellement à régler les coûts qui accompagnent l’achat de votre habitation. Pensez par exemple aux frais de notaire, aux coûts de votre hypothèque, mais aussi aux 20% du prix d’achat destinés à la TVA.  

Quel pourcentage de nos revenus pouvons-nous consacrer au remboursement d’un prêt hypothécaire ?

Une règle d’or nous recommande de ne pas consacrer plus de 1/3 de nos revenus au remboursement de notre crédit. Assurez-vous à l’avance de ne pas vous retrouver confronté à des problèmes de remboursement. Vous voulez réaliser une simulation ? C’est possible par exemple ici.

À quoi dois-je encore penser lorsque j’établis mon budget ?

Ne perdez pas non plus de vue les frais récurrents ! Pensez par exemple au précompte immobilier, aux primes d’assurance et aux charges communes si vous achetez un appartement. Et bien sûr, il ne faut pas oublier non plus les factures d’eau et d’électricité.

Est-ce que j'ai droit à une prime de logement ? À quelles conditions dois-je satisfaire pour y avoir droit ?

La Wallonie a remplacé en 2016 la prime au logement par le Chèque Habitat. Ce ‘chèque habitation’ est déterminé en fonction de votre revenu et du nombre d'enfants à charge et non de vos remboursements de crédit. L’avantage est limité dans le temps : il est fiscalement déductible sur 20 ans (au maximum pendant 10 ans, après quoi la prestation est réduite de moitié).

  • Revenu net imposable de 21.000 euros ou moins ? 
    Vous avez droit à une réduction d’impôt de 1.520 euros.
  • Revenu net imposable supérieur à 21.000 euros mais inférieur à 81.000 euros ? 
    La partie supérieure à 21.000 euros est multipliée par 1,275% et ce montant est déduit de 1.520 euros.
  • Revenu supérieur à 81.000 euros ?
    Pas de réduction d’impôt.

De plus, un montant forfaitaire de 125 euros par enfant à charge est ajouté à ce montant de base, réparti entre les deux parents.

Dans la région de Bruxelles-Capitale, il n'y a pas de chèque habitat et la prime au logement a été remplacée le 1er janvier 2017 par une exemption plus élevée des droits d’enregistrement. Autrement dit, là non plus, vous ne pouvez plus entrer votre prêt hypothécaire dans votre déclaration fiscale. Cela ressemble à ce que la Flandre introduira en janvier 2020, même si cette réforme est déjà bien établie à Bruxelles.

Toute personne qui achète à Bruxelles une maison pour elle-même ne bénéficie pas d'une prime au logement, mais profite d'une exemption des droits d'enregistrement pouvant aller jusqu'à 175.000 euros pour une maison d'une valeur maximale de 500.000 euros. Ces droits d'enregistrement s’élèvent à 12,5%, ce qui se traduit par un avantage maximum et unique de 21.875 euros. En d'autres termes : 12,5% des droits d'inscription à 175.000 euros. En savoir plus ?

En Région Flamande, la prime au logement (woonbonus) disparaitra en Flandres à partir du 1 janvier 2020. Elle vous permet – ou vous permettait – de déduire fiscalement les intérêts payés, les amortissements en capital et les primes de l'assurance solde restant dû. Tous les actes signés avant le 1er janvier 2020 bénéficient encore du woonbonus. Ceux qui bénéficient déjà du woonbonus continueront d’en profiter. En revanche, les nouveaux – jeunes – futurs acquéreurs sentiront la différence. Pas le jour où ils achèteront réellement une maison, en janvier 2020, mais les avantages fiscaux cumulés augmentent au cours d’une vie. En revanche, les droits d’enregistrement vont abaisser 7 à 6% pour tous les actes signés à partir du 1er janvier 2020.
En savoir plus ?

4 Tuyaux fiscaux dont vous devez absolument tenir compte

Tuyau 1 : Faites les recherches nécessaires

Au moment de choisir une banque pour votre crédit hypothécaire, il est déconseillé d’accepter la première offre qui se présente à vous. Envisagez toutes les options et allez négocier avec différentes banques. La banque où vous disposez d’un compte à vue ou d’un livret d’épargne n’est pas forcément la banque la plus avantageuse pour la souscription d’un crédit. 

Tuyau 2 : Faites jouer la concurrence

Cela ressemble peut-être à du marchandage, mais il n’est pas inhabituel de mettre différentes banques en concurrence. Une rivalité saine ne peut pas faire de mal. C’est une pratique courante et cela incite une banque à aligner son offre sur celle de la concurrence. Et c’est tout bénéfice pour vous !

Tuyau 3 :  Envisagez aussi d’autres options

Peut-être entrez-vous en considération pour un crédit social ? De plus en plus de personnes en profitent et cela leur permet d’emprunter à un tarif avantageux. Une piste qui vaut donc la peine d’être creusée.

Tuyau 4 : Ayez toujours la totalité des coûts à l’esprit

Lorsque vous établissez votre budget, n’oubliez pas de tenir compte des frais cachés. Il convient notamment de ne pas oublier les frais de notaire. Et des frais de rénovation éventuels peuvent aussi entrer en ligne de compte…

Finalement, la fiscalité n’est pas si effrayante que ça. Il s’agit juste d’être bien informé. Nous vous souhaitons de trouver rapidement l’habitation de vos rêves. Nos agents se feront un plaisir de vous y aider.

Découvrez maintenant un agent tout près de chez vous.

Ce bien ne serait-il pas pour vous ?