Accueil | Blog | Blind Gekocht par un agent immobilier ERA

Blind Gekocht par un agent immobilier ERA

Saison deux.

Dans l’émission Blind Gekocht (‘acheté à l’aveugle’), sur la chaîne VIER, Béa Vandendael sera à nouveau l'agent immobilier des couples participants à partir du 25 mars 2020. Béa travaille dans le secteur de l’immobilier depuis des années, aime les bonnes négociations et fait son travail avec professionnalisme et passion. Et Béa est toujours ‘notre Béa’, de ERA IMMPULS à Overijse.

 

Béa Vandendael : « Depuis le mois d’août 2019, nous avons travaillé d’arrache-pied à la saison 2 de Blind Gekocht (‘acheté à l’aveugle’). Et cela jusqu’à la mi-mars. Bref, nous avons été bien occupés ! La notoriété du programme, suite au succès de la première saison, m'a aidé à convaincre rapidement les agents immobiliers, propriétaires et vendeurs de se joindre à la recherche de maisons sympas. Cela a rendu mon boulot plus facile que lors de la saison précédente. Il ne faut pas oublier que j'ai travaillé dans presque toute la Flandre ! Ce n’est pas à sous-estimer ! Cela revient toujours à être rapide et à prendre les bonnes décisions au nom des couples. En plus, il faut qu’il me reste encore suffisamment de budget pour Bart, l’architecte d’intérieur. J’espère n’avoir rien oublié, parce que ce n’était vraiment pas facile ! ».

« Mais si, en fin de parcours, le couple, des étincelles dans les yeux, me dit qu’il se sent comme chez soi dans la maison qu’il vient d’acheter, j’ai le sentiment du devoir accompli. Il ne m’en faut pas plus. »

“Blind Gekocht”, ce n’est pas uniquement un programme TV sympa avec des couples satisfaits… ou pas. L’émission donne également à réfléchir : pour l’achat d’une habitation, oseriez-vous tout remettre entre les mains d’un agent immobilier ? Votre confiance, l’argent que vous avez durement gagné et votre procuration, pour recevoir la clé de votre nouvelle maison sans avoir suivi le processus préliminaire ?

« C’est bien sûr la question centrale. En tout cas, tous ceux qui ont osé étaient exigeants. Et plein d'attentes. Mais je suis très fière de la confiance qu’ils ont placée en moi. Bien entendu, la barre était haute. Associer budgets, région et expertise d’une manière positive est un vrai défi. »

Tout comme Béa Vandendael ne veut que le meilleur pour les couples participants, elle recherche avec le même enthousiasme la maison idéale pour d'autres acheteurs depuis treize ans déjà. « Dans Blind Gekocht, tout cela se passe sans concertation avec les acheteurs potentiels, mais c'est le principe même du programme. Lors d’un bref entretien, les couples me font part de leurs principaux souhaits, de leurs exigences et de leurs refus. Si, d’un côté, je peux me fier à mon expertise, de l’autre, il y a l’émotion et le sentiment que je ne peux pas toujours trouver exactement ce qu’ils recherchent. Et cela ne se passe pas toujours comme il faudrait. Mais si, en fin de parcours, le couple, des étincelles dans les yeux, me dit qu’il se sent comme chez soi dans la maison qu’il vient d’acheter, j’ai le sentiment du devoir accompli. Il ne m’en faut pas plus. »

C’est un fait, Béa aime les défis. C’est une professionnelle et elle aime son boulot. Cela fait des années déjà qu’elle multiplie les ventes réussies. À la télévision comme dans la ‘vraie’ vie. Être agent immobilier ERA, ce n’est pas un boulot que l’on exerce de 9 à 17h. Elle déploie toutes ses compétences, sa passion, ses connaissances et son expérience toujours et partout pour n’offrir que le meilleur. Il n’y a pas de bouton on/off pour cela. Et de même qu’elle fait toujours de son mieux pour les candidats de Blind Gekocht, il en va de même pour tous ses clients, acheteurs et vendeurs. À tous les niveaux. Jours après jours. Parce que dans la réalité, Béa n’achète jamais… à l’aveuglette.

« En tant qu’agent immobilier ERA, je connais le marché et les bons prix, grâce notamment à notre réseau ERA étendu. Un atout à ne surtout pas sous-estimer ! En ce qui me concerne, j’ose dire qu’après toutes ces années, je suis capable de faire une estimation réaliste et correcte assez rapidement.  »

« L'acheteur et le vendeur veulent le meilleur. Logique. Trouver le bon marriage est la tâche de chaque agent immobilier. »

Il va sans dire qu'un agent immobilier ERA pense toujours dans les deux sens. L'acheteur et le vendeur veulent le meilleur. Logique. Trouver le bon marriage est la tâche de chaque agent immobilier ERA. Négocier afin que l'acheteur ne paie pas trop mais que le vendeur obtienne malgré tout le bon prix. L’agent immobilier ERA veille à ce que les deux parties n'aient pas de mauvaises surprises et reste vigilant, même – et surtout ! – lorsque l'enthousiasme atteint des sommets (parfois trop élevés). De cette manière, chacun est pleinement satisfait au terme de la transaction.

Et les vrais aventuriers ? Eh bien, ils peuvent toujours se lancer dans un achat à l’aveugle ! Un vrai défi pour l’agent immobilier, parce que son boulot, c’est de vous trouver le nec plus ultra. En étroite concertation avec vous bien sûr.

Blind Gekocht – saison 2.

https://www.vier.be/voorjaar2020

Dès le 25 mars sur la chaîne VIER. Chaque mercredi à 20h35.

Ce bien ne serait-il pas pour vous ?